ENTENTE SPORTIVE DE SAINS/ST FUSCIEN : site officiel du club de foot de SAINS EN AMIENOIS - footeo

L'ESSSF TOMBE DANS LE CHAUDRON DE ST EMILIE-EPEHY

5 avril 2018 - 12:04

Après les qualifications des Seniors C et B ce WE, c’était au tour de l’équipe fanion de passer à l’acte et essayé de réaliser le grand chelem dans ce type d’épreuve.

La demande d’avancer le match au lundi de Pâques ayant été refusée pour le club local, c’est avec une équipe privée de nombreux titulaires ou joueurs d’expérience que les Samois ont fait le déplacement. En effet, les absences de Gora, Baptiste, Manu, Julien, Johann, Founouss, Mehdi, Michaël et Gautier confirmaient que l’ESSSF n’avaient pas toutes ses forces pour ce déplacement lointain en pleine semaine, et avec en prime un coup d’envoi précoce pour des gens qui travaillent. Le vivier Samois est cependant riche, et les 14 joueurs présents réduisent fortement l’écart de force du groupe. L’équipe a une moyenne d’âge très basse, même si la présence de deux vétérans TEGUE Edgar et TORRES Guillaume relève un peu la courbe et l’ensemble est cohérent.

Dès l’arrivée des joueurs visiteurs à EPEHY, 20 minutes avant le coup d’envoi, nous sentons rapidement que tout le village est mobilisé pour encourager l’équipe. La musique remplie l’atmosphère, le Speaker est en chauffe et la buvette et les entrées payantes font recette. Une ambiance sympathique et pas hostile, comme nous les aimons. Une soirée de fête autour du foot amateur qui donne un peu d’oxygène dans ce milieu trop souvent rongé par la connerie et la violence.

Reste à savoir comment la jeune formation de l’ESSSF va faire face à cet environnement peu fréquent chaque WE. Le début de match est catastrophique.  Nous voyons une équipe locale, qui profite également de l’apport du vent en plus du soutien du public, bousculer les hommes de Julien MOREL dans tous les compartiments. Les placements sont mauvais, l’envie est réduite à zéro, les déchets techniques envahissants, bref, rien ne va, mais paradoxalement ce sont les marines et jaunes qui aurait dû ouvrir le score. Un contre bien mené, une ouverture de Quentin LESUEUR vers Robin LAMBIN qui déboule pour jouer un face à face avec le portier local en compagnie d’Edgar TEGUE, mais sa frappe viendra mourir sur le poteau. Malgré ces coups d’embellie, l’équipe n’est pas stable et le coach tente un électrochoc pour réveiller tout le monde en faisant rentrer ses trois remplaçants. Les trois sortants ne sont pas complétement coupables, mais évoluent dans un secteur de jeu fortement en défaut pour ne pas subir plus. Le coup est partiellement réussi. Le bloc monte d’un cran et n’est plus mis en danger, même si les longs ballons adverses continuent d’arroser les lignes arrières. La pause sera atteinte sans casse et sur un score vierge. Le coach en profite pour mettre en évidence les lacunes adverses et la mauvaise gestion des transitions offensives des Samois qui devraient permettre de faire plier l’équipe locale. La seconde période débutera sur un contenu similaire à la fin de première période, mais avec des Samois qui possèdent plus de maîtrise et qui deviennent dominateurs sans pour autant être déterminants devant le but. Même les coups de pieds arrêtés seront de maigre qualité, et tout particulièrement deux coups francs bien placés aux 20 mètres. Nous pensons enfin voir l’ouverture du score arrivée par Robin SAUGUET sur un beau décalage de Flavien BELPAUME, mais le jeune avant-centre loupera son contrôle et cette carence profitera au portier local. Les longs ballons continuent d’alimenter l’attaque d’Epehy. Guillaume TORRES sortira une première fois le grand jeu sur un face à face. Après un carton reçu, où la moitié de l’équipe ne se replace pas, Guillaume repoussera une belle frappe à ras du sol. Malheureusement, la passivité défensive pour les raisons évoquées et la mauvaise maîtrise sur la gestion des seconds ballons va finir par faire mal, et ce qui devait arriver arriva à la 80ème minute. Le stade est en fête et la qualification ne fait aucun doute. C’était sans compter sur la jeune troupe marine et jaune qui répond immédiatement par Robin SAUGUET sur le coup d’envoi. Un partout. Les minutes défilent, et les Samois poussent en cette fin de match, face à une équipe émoussée et qui a beaucoup donnée pour gagner le maximum de duels. L’arbitre indique 4 minutes de temps additionnel et nous pensons nous diriger tout droit vers l’épreuve des tirs au but. Plusieurs Samois semblent plus préoccupés de savoir où ils vont placer leur ballon, plutôt que d’être concernés par le repli défensif et la bataille incontournable des derniers instants. Et boum ! 93ème minute de jeu, un but complétement similaire au premier viendra foudroyer l’ESSSF et embellir de joie tout un stade qui va prolonger la fête en soirée. Ce manque de concentration devient une habitude depuis quelques semaines, même si les deux derniers buts encaissés en championnat dans le temps additionnel, et qui privent le club de trois points sur des décisions pitoyables, ce dernier acte était bien valable et symbolise le dénigrement des consignes de jeu qui commence à peser. Bravo à St Emilie-Epehy qui rencontrera lors du prochain tour Cerisy tombeur de Oisemont. Côté Samois, il reste la coupe de la Somme du District à jouer, et ce sera ce mercredi 11 avril dans les mêmes conditions. Reste à savoir où, avec qui et contre qui. Coté dégâts, Quentin MINEZ et Flavien BELPAUME seront suspendus dimanche à la suite de leur carton du jour.

Entraînement vendredi pour tous.

Commentaires

DEVISE DE L'ESSSF

"Celui qui renonce à devenir meilleur cesse déjà d'être bon"